Famille HENAUT - LESCART

DE HAINAUT, Antonia Yolande

Baudouin II DE HAINAUTÂge : 42 ans10561098

Nom
Baudouin II DE HAINAUT
Prénom(s)
Baudouin II
Nom de famille
DE HAINAUT
Naissance vers 1056 26 26
Décès du grand-père paternelBaudouin V DE FLANDRE
1067 (Âge 11 ans)

Décès du pèreBaudouin VI DE FLANDRE
1070 (Âge 14 ans)

Décès de la grand-mère paternelleAdèle CAPET DE FRANCE
8 janvier 1079 (Âge 23 ans)
MariageIda DE LOUVAINAfficher cette famille
1084 (Âge 28 ans)

Naissance d’un fils
#1
Baudouin III DE HAINAUT
1088 (Âge 32 ans)

Profession
Chevalier Croisé
entre 1096 et 1099 (Âge 40 ans)
Employeur : 1ère Croisade
Profession
Comte de Hainaut

Décès 1098 (Âge 42 ans)
Cause du décès : tué dans une embuscade turque
Famille avec les parents - Afficher cette famille
père
mère
Mariage : 1051
6 ans
lui
Famille avec Ida DE LOUVAIN - Afficher cette famille
lui
épouse
Mariage : 1084
5 ans
fils

Note

Baudouin II de Flandre, né vers 1056, mort en Asie mineure en 1098 près de Nicée, fut comte de Hainaut et de Valenciennes de 1071 à 1098, seigneur de Beaumont (Hainaut) à la mort de sa mère. Il était fils de Baudouin VI, comte de Flandre et de Hainaut, et de Richilde, comtesse de Hainaut.

Il était encore adolescent à la mort de son père et sa mère exerça la régence au nom de son frère aîné Arnoul. Mais les ambitions de sa mère et son gouvernement tyrannique occasionna au bout d'un an une révolte qui dégénéra en guerre civile. Arnoul fut tué dans une bataille près de Cassel et Robert le Frison, oncle de Baudouin et d'Arnoul, devint comte de Flandre. Baudouin succéda à son frère comme comte de Hainaut. Richilde obtint de l'aide de l'évêque de Liège, dont elle s'était reconnue vassale pour le Hainaut, mais les Hennuyers furent à nouveau vaincus à Broqueroie. Baudouin dut renoncer à la Flandre en 1085.

En 1095, lors de l'appel d'Urbain II au concile de Clermont, il prit la croix pour partir à la première croisade après avoir assisté au Tournoi d'Anchin avec Manassés, évêque de Cambrai, Radbod, évêque de Noyon, Lambert, évêque d'Arras, les abbés d'Hasnon, de Crespin et d'Anchin.

L'antagonisme avec le comte de Flandre fit qu'il joignit l'armée de Godefroy de Bouillon plutôt que celle de Robert II de Flandre. Après la prise d'Antioche, il fut envoyé en ambassade à Constantinople avec Hugues Ier, comte de Vermandois. Il fut surpris, attaqué et tué dans une embuscade turque à proximité de Nicée.

Objet médiaDE HAINAUT, Antonia YolandeDE HAINAUT, Antonia Yolande
Format : image/png
Dimensions de l’image : 200 × 220 pixels
Taille du fichier : 18 Ko